> Découvrir > Le patrimoine

Le patrimoine

Profitez de votre séjour au Pays des Achards pour découvrir la richesse de son patrimoine. Vos promenades seront l’occasion de découvrir des édifices de plusieurs époques et styles !

L’Histoire des Achards

La Mothe-Achard : un nom aux origines médiévales

L’origine du nom semble provenir de son tout premier seigneur : « Arcadus de Mota ». Il a dû élever une motte castrale vers 1090. « Arcadus » deviendra Achard, tandis que « mota » fait référence justement aux mottes féodales : une butte de terre sur laquelle est élevée une fortification en bois. Cet ouvrage fragile sera remplacé aux siècles suivants par un château fort en pierre, avec murailles et tours fortifiées.

De par sa position privilégiée entre terre et mer, la Mothe-Achard a été dès le XIIe siècle un centre commercial important : des foires renommées s’y sont tenues, sous la protection des princes de Talmont.

Pendant la Révolution Française, la commune est dévastée par les colonnes infernales. La Mothe-Achard amorce alors un déclin puis retrouve du dynamisme au XXe siècle avec l’arrivée de la voie ferrée et de la route nationale. Aujourd’hui, une importante zone industrielle apporte de la vitalité économique et une belle attractivité démographique.

Benjamin Rabier, illustre petit-fils de Mothais

Benjamin Rabier est un célèbre illustrateur français : il a entre-autres crée Gédéon le Canard, et la fameuse « Vache qui Rit« . Né à la Roche sur Yon, il rendait souvent visite à ses grands-parents maternels, qui tenaient une auberge à la Mothe-Achard.

Un patrimoine religieux de toutes les époques

la chapelle de garreau la chapelle hermier

La Chapelle de Garreau à la Chapelle Hermier

L’église de Beaulieu abrite des chapiteaux historiés du XIVe siècle : ils représentent quelques-uns des 7 pêchés capitaux.

L’église de La Chapelle-Achard a été construite sur ordre du seigneur Achard : le chœur du XIe siècle est voûté en cul de four dans un appareil régulier de pierres de taille.

La Chapelle de Garreau (à la Chapelle-Hermier) est le centre de pèlerinage le plus fréquenté de la basse Vendée maritime. Louis XIII y serait venu après sa victoire sur les protestants à Riez.

L’église de Nieul-le-Dolent a été reconstruite au XIXe sicèle dans un style néo-gothique, elle a conservé de belles pierres tombales ouvragées, où inscriptions et blasons se mêlent.

L’église de St-Georges-de-Pointindoux présente un intérêt architectural certain : le chœur et le cloché carré datent du XIIe siècle, la nef voûtée en berceau du XVIIe siècle. Côté sculptures, des têtes imaginaires côtoient des chapiteaux représentant 4 pêchés capitaux : la colère, la paresse, la jalousie et la gourmandise.

L’église de St-Mathurin est récente (début du XXe siècle) et réputée pour ses verrières : celle du chœur représente St-Mathurin, les 2 verrières du transept racontent sur 18m² chacune : l’entrée du Christ à Jérusalem et l’agonie sur la Croix.

Autres sites religieux à visiter:

  • Le sanctuaire de la Salette à Martinet, lieu de pèlerinage qui perdure encore le 3ème dimanche de septembre.
  • – La Chapelle des Moulières à St-Georges-de-Pointindoux,
  • – La Croix Hosannière à la Chapelle-Achard (la plus importante du canton).

Un patrimoine civil et rural

Les Halles de la Mothe-Achard

les halles la mothe achard

A la Mothe-Achard, les halles occupent la place centrale du bourg depuis le Moyen Âge.
Autrefois en bois, elles ont brûlé à plusieurs reprises et ont été reconstruites en 1924 avec une armature métallique. Les halles s’inscrivent dans une grande tradition de foires et de marchés. Détail intéressant : le blason de la commune est juché sur le pignon; c’est un lion d’argent sur fond azur, traversé par une double barre horizontale rouge. Ces armoiries appartiennent à la famille Achard.

A voir aussi:

  • Les Lavoirs de St-Georges-de-Pointindoux, Martinet, La Chapelle-Achard et La Chapelle-Hermier.
    terrasses du jaunay beaulieu sous la roche

    Les terrasses du Jaunay

  • Les Terrasses du Jaunay à Beaulieu-sous-la-Roche (derrière l’église)
  • Le Château Gaillard (construit au XIXe siècle) au Girouardest une construction néo-médiévale voulue par le curé Révillon. Ce monument de brique et granite était en réalité son presbytère : il est aujourd’hui propriété de la mairie et est utilisé comme lieu de réunion.